New here? Register. ×
Menu

Tronçon Terre Rouge-Verdun – L’hécatombe rouge.

no comments
  • Featured-Image-Recovered2
05Nov

Tronçon Terre Rouge-Verdun – L’hécatombe rouge.

Ce tronçon routier est devenu, tout comme la première phase du projet routier du Ring Road, le symbole de l’ingérence et de l’incompétence du précédent régime. Fermée à la circulation ce matin par mesure de sécurité, la route de Verdun est un héritage dramatique dont a hérité le gouvernement de Sir Anerood Jugnauth.

Comme toujours, le gouvernement de l’alliance LEPEP, à travers son ministre des Infrastructures Publiques, Nando Bodha, a pris le taureau par les cornes en quémandant une étude complète de la topologie de cet endroit jugé à risque en période de grosses pluies. La remise à niveau de la route se fait progressivement mais force est de constater que la décision initiale de bâtir cette route à cet endroit précis fut incorrecte et irresponsable.

Dès le départ, la construction du tronçon Terre Rouge-Verdun avait fait polémique. On se souvient qu’en septembre 2012, la firme Colas (Maurice) Ltée avait émis un ultimatum à la Road Development Authority en vue de régler d’importants litiges, dont l’un portait sur des réclamations excédentaires de Rs 709 millions sur un contrat de Rs 2,2 milliards pour des Variations of Works sur ce chantier. Ce projet, en sus d’être un danger permanent par mauvais temps, a été un gouffre économique pour les contribuables mauriciens.

Puis, après cet investissement massif, il y a eu cette descente aux enfers avec les premières fissures qui sont apparues dès le 16 janvier de cette année. Le même jour, après un état des lieux, Nando Bodha décrira la situation comme étant dangereuse pour les automobilistes et ordonnera la fermeture d’une section de cette route. Dix jours plus tard, soit le 26 janvier, les fissures s’agrandissent sur le tronçon Terre Rouge-Verdun avant de prendre une proportion catastrophique le 24 juin quand des pans de terre jouxtant la route s’effondrent et rendent le tronçon impraticable.

Avec le projet, le gouvernement de Navin Ramgoolam a investi près de Rs 3 milliards pour une route qui n’est pas fiable à 100% et qui pénalise des milliers d’usagers de la route à intervalles imprévisibles.

En sus d’occasioner des embouteillages, le dysfonctionnement occasionnel de cette route provoque une perte de temps qui importune bon nombre de mauriciens. De plus, il affecte directement la productivité et donc l’économie mauricienne. Bref, au lieu de décongestionner le trafic vers la capitale, le tronçon Terre Rouge-Verdun fait exactement le contraire fréquemment.


D’autre part, afin de soulager les usagers de la route une fois pour toute et de moderniser notre réseau routier, le ministre Nando Bodha, avec l’appui du ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, ont annoncé le lancement prochain de 5 grands projets routiers viables et fiables, notamment:

  • La construction d’échangeurs, d’autoponts et de bretelles à la hauteur de Phoenix.
  • La construction d’un tunnel sous la Montagne-des-Signaux.
  • La construction d’un autopont qui reliera la Phase 2 de la Ring Road à l’autoroute M2.
  • La construction d’une desserte A1-M1 à travers un pont de 320 m au-dessus de la vallée de GRNO.
  • La construction d’une desserte A1-A3.

Fidèle à la philosophie de transparence du gouvernement actuel, le ministre Bodha a assuré à la population que les appels d’offres liés à ces nouveaux projets routiers d’envergure seront lancés en début d’année prochaine.

Avec ces projets scrupuleusement étudiés, le gouvernement LEPEP s’assure et rassure sur le fait que nos routes seront des solutions et non pas des embûches telles l’actuel Ring Road ou le tronçon Terre Rouge-Verdun.

 

 

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See