New here? Register. ×
Menu

Route Terre-Rouge/Verdun : «A disaster in waiting»

no comments
Written by Admin 3 | Published in Latest News, Latest Updates
  • Featured-Image-terreouge-verdun
17Jun

Route Terre-Rouge/Verdun : «A disaster in waiting»

Cette route avait été inaugurée le lundi 2 décembre 2013 par l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam. Ce chantier avait été présenté comme l’un des projets les plus importants exécutés durant le mandat de Navin Ramgoolam. Ce tronçon avait pour objectif de réduire le flot de véhicules qui traverse la capitale dans les deux sens, chaque jour, et de faire gagner du temps aux automobilistes. Les travaux ont coûté quelque Rs 4,17 milliards, soit 10 % de plus que prévu au départ.

Les experts sud-africains mandatés par le gouvernement pour effectuer des tests sur le tronçon Terre-Rouge/Verdun, ont soumis leurs observations préliminaires au ministère des Infrastructures publiques à la fin de mai. Le ministre Nando Bodha rencontre un de ces experts ce mercredi.

«A disaster in waiting ». C’est un des principaux commentaires des experts sud-africains de l’agence ARQ. Ces derniers avaient, au mois de mai, entrepris une série d’analyses sur la route Terre-Rouge/Verdun sur laquelle des fissures avaient été décelées en début d’année. Pour procéder à ces analyses géologiques, les experts ont dû creuser en pas moins de 13 endroits. « C’est un rapport préliminaire. Des échantillons du sol ont été envoyés en Afrique du Sud pour des analyses approfondies. J’ai rencontré, d’ailleurs, un membre de l’équipe d’experts ce mercredi pour aborder le sujet. IL reste d’autres analyses à faire », indique le ministre Nando Bodha.

Les observations ont ainsi confirmé les constats qui avaient été faits dans un premier temps par les experts japonais. Il ressort de ces analyses que la région identifiée par le gouvernement d’alors pour construire ce tronçon n’était pas appropriée. « Les tests qui avaient été réalisés au préalable n’ont pas été effectués de manière convenable », soutiennent les experts sud-africains dans une correspondance adressée au ministère des Infrastructures publiques. Sinon, disent-ils, on aurait su que le sol était trop mou. Le gouvernement d’alors aurait dû identifier un autre site pour un projet d’une telle envergure ou alors effectuer des travaux de prévention qui auraient pu éviter « une telle catastrophe »

verdun

Les experts sud-africains ont également soumis deux propositions concernant la réhabilitation de cette voie. La première serait de fouiller à une profondeur de 30 à 40 mètres et de placer des rochers. La deuxième, serait de faire installer des pilotis et ainsi transformer ce tronçon de Terre-Rouge/Verdun en une route suspendue. Il incombe maintenant au gouvernement de décider en tenant compte du coût pour mettre en œuvre une des recommandations. Toutefois, les experts sud-africains devront élaborer davantage sur leurs propositions avant de soumettre un rapport complet au ministère des Infrastructures publiques.

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See