New here? Register. ×
Menu

RELANCE ÉCONOMIQUE: LES GROS PROJETS ANNONCENT LA COULEUR

no comments
  • Featured-Image-Recovered-5-develop
10Jun

RELANCE ÉCONOMIQUE: LES GROS PROJETS ANNONCENT LA COULEUR

Le conseil des ministres a annoncé, le 3 juin, pas moins de 35 projets au coût total de Rs 3,2 milliards. Ces projets du ‘Public Sector Investment Programme’ donneront un nouveau boost à l’économie. Ils viennent s’ajouter à d’autres gros projets déjà annoncés, mais dont le démarrage se fait attendre.

Selon les prévisions de Statistics Mauritius, l’investissement public connaîtra une croissance de 23,6 % cette année, alors que l’année dernière, le taux était de seulement 0,9 %. L’investissement privé va accroître par 1,2 % cette année après une contraction de 7,3 % en 2015. La proportion des investissements publics avoisinera 68,6 %, le secteur privé contribuant le reste, à hauteur de 31,4%.

Le gouvernement a annoncé, vendredi dernier, 35 projets d’investissements publics coûtant environ Rs 3,2 milliards. Parmi ces projets : la construction des routes, de logements sociaux, des hôpitaux, l’agrandissement des collèges, entre autres.

Le retour du métro léger 

1-metro

Le projet du métro léger fait son ‘comeback’. Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a récemment déclaré au Parlement que le gouvernement a ouvert des discussions avec des entreprises étrangères, notamment de Singapour et de la Corée du Sud pour relancer ce projet. Il a révélé que l’État mauricien a déjà déboursé Rs 539 226 992 à la Singapore Cooperation Entreprise dans le cadre de ce projet. Même si le ministre a insisté qu’à ce stade, rien n’a encore été décidé, il a quand même souligné que le RDP et le métro léger sont « complémentaires ».

Selon lui, le premier, seul, ne pourra résoudre tous nos problèmes de congestion routière. Si le gouvernement opte pour le métro léger, il faudra alors voir les moyens de mieux intégrer les deux systèmes. Les discussions préliminaires devraient établir le coût actualisé du projet de métro léger. À noter que ce projet avait été mis au placard avec l’avènement du nouveau régime en raison principalement de son coût énorme et les doutes sur sa viabilité économique.

DP World

1-dp-world

Le DP World, basé à Dubaï, est pressenti pour le développement portuaire à Port-Louis. DP World est en négociations avec les autorités et parmi les conditions, il y a un bail de 99 ans sur 325 arpents et un ‘Management Contract’ de 30 ans pour diriger les opérations de Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL). Toutefois, l’État mauricien serait actionnaire majoritaire dans l’éventualité d’un accord avec DP World.  Dans une récente déclaration au Parlement, le vice Premier ministre, Xavier-Luc Duval avait soutenu que les propositions de DP World sont au stade préliminaire et aucune décision n’a encore été prise, car il incombe au gouvernement de faire ses contre-propositions.

La firme BDO a été choisie après appel d’offres pour examiner les implications financières, légales et techniques des propositions de DP World. Pour rappel, c’est en juin 2015 que DP World a exprimé le souhait d’un partenariat dans le secteur portuaire à Maurice. En septembre 2015, une équipe technique de Dubaï a visité Maurice et a eu plusieurs séances de travail. Le conglomérat a, par la suite, soumis ses propositions préliminaires, le 30 novembre 2015 et une deuxième équipe est venue en février 2016 pour assurer le suivi.

Le développement  d’une Special Economic Zone de 325 arpents à Riche-Terre, à travers un ‘joint-venture’ avec le gouvernement mauricien pour un bail de 99 ans, s’inspire du modèle de la Jebel Ali Free Zone de Dubaï, avec des investissements initiaux d’au moins 23 millions de dollars pour les six premières années. Un investissement additionnel de 37 millions de dollars est prévu. Selon les chiffres fournis, cette zone attirera un potentiel d’investissement de 450 millions de dollars et créera 8 000 emplois.

DP World veut aussi un contrat de gestion pour les opérations portuaires pendant une période de 30 ans. Cela comprend l’investissement de 25 millions de dollars pour un terminal à conteneurs. Un autre investissement de 500 millions de dollars est prévu pour développer le terminal jusqu’à 2030.

Heritage City

 

4-chemin-heritage

Le projet Heritage City, s’il se concrétise, sera un des plus vastes projets jamais entrepris à Maurice. Le coût total du projet est estimé à 820 millions de dollars, soit environ Rs 28,8 milliards.  Toutefois, ce projet a fait l’objet de plusieurs controverses.  En mars dernier, l’Association des architectes de Maurice avait protesté contre la nomination de Stree Consulting, une entité étrangère, pour le design du projet. Les architectes estiment que cela prive les compétences locales d’être partie prenante.

Le ministre a, lui, soutenu que les procédures ont été suivies. Il y a aussi eu un flou concernant les investisseurs qui financeront ce projet. Dans un premier temps, on a parlé des investisseurs du Dubaï, puis de l’Arabie saoudite. Ensuite, on a entendu que le projet sera en partie financé par des subventions indiennes. Ce projet a aussi fait réagir les commerçants de Port-Louis, qui craignent un impact négatif si Port-Louis se vide de ses activités économiques.

Les autorités, elles, rassurent que Port-Louis sera par la suite transformé en une Smart City. Heritage City, qui sera construite à Minissy, Ébène, sous l’égide du ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance, comprendra une ville administrative, incluant le nouveau Parlement et les bâtiments abritant les ministères. Ce projet comprend aussi 1 000 unités de logements luxueux, des centres commerciaux, restaurants et un parc d’attraction. Il y aura également deux hôtels. Le grand public y aura accès à une espace publique appelée ‘Heritage Square’.

Projets routiers

 

4-chemin

Les projets sous le Road Decongestion Programme (RDP) se poursuivront. Outre la reconstruction de la route Terre-Rouge/Verdun et la ‘Ring Road’ à Port-Louis, le gouvernement projette de reconstruire la route reliant Baie-du-Cap et Chamarel à Case-Noyale. La reconstruction du Pont Bruniquel, situé à l’entrée sud de Baie-du-Tombeau, est aussi à l’agenda. D’autres importants travaux sur le réseau routier concernent la réfection de la ‘Grade Separated Junction’ à Ebène, de la Julius Nyerere (B1) Road, la route de Pointe-aux-Sables et le radier St-Martin à Bel-Ombre.

Tous ces projets viennent s’ajouter aux projets déjà programmés, comme le nouvel échangeur de Pont-Fer, Phoenix, une nouvelle route d’accès à l’aéroport SSR de 4,5 kilomètres de long. Puis il y a la route reliant Sorèze à Coromandel, au coût de Rs 2,3 milliards et une autre route reliant Gros-Cailloux à Coromandel coûtant Rs 200 millions. Le RDP sera implémenté sur une période de cinq ans, avec un investissement d’environ Rs 3 milliards annuellement à partir de la prochaine année financière.

Les projets privés

 

constyruction

En décembre 2015, l’Investment Project Fast Track Committee, présidé par le secrétaire financier Dev Manraj, a approuvé une cinquantaine de projets, nécessitant des investissements de Rs 68 milliards. Ces projets seront mis sur pied au cours des trois prochaines années. Parmi on note:

  • Médine Smart City :  C’est un ‘Educational Village’, où seront basées des universités et écoles privées, entourées de lotissements résidentiels, centres commerciaux et complexes sportifs. Coût : Rs 5 milliards.
  • Deep Ocean Water Application : Ce projet concerne l’exploitation de l’eau froide de l’océan à plus de 1 000 mètres de profondeur pour climatiser les bâtiments publics et privés situés dans le centre de Port-Louis. Coût : Rs 4 milliards
  • Roches-Noires Smart City : Ce projet comprend, outre la construction d’un hôtel de 300 chambres, des appartements, des villas et des centres commerciaux. Coût : Rs 3 milliards.
  • Trianon City : Conçu par Hermes Properties, ce projet comprendra des espaces pour des bureaux, un parc résidentiel, un campus, des facilités médicales, un circuit pour jogging et un coin dédié à l’innovation et les ‘start-ups’. Coût : Rs 3 milliards.
  • Saint-Félix Smart City : Encore une Smart City avec des segments résidentiels, commerciaux et loisirs. Ce projet inclut une université spécialisée dans l’océanographie et un hôtel. Coût : Rs 2 milliards.
  • Haute Rive Holdings Ltd : Faisant partie du ‘Master Plan’ d’Azuri, ce projet comprend des zones résidentielles, commerciales, éducatives, médicales, et espaces loisirs. Coût : Rs 2 milliards.
  • Mont Choisy Smart City : Le projet Mont Choisy Smart City concerne la construction de 1 303 unités résidentielles incluant un ‘retirement village’ de 383 unités et une ferme solaire. Coût : Rs 1 milliard.

 

Article from – Defimedia

Click to join our facebook

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See