New here? Register. ×
Menu

Pratabsing Iantish Bacorisen (avocat, et jeune adhérent du MSM)

no comments
Written by Admin 3 | Published in Latest News, Latest Updates
  • FEATURED-IMAGES
02Oct

« Le vrai sanzman avec l’Alliance Lepep sera atteint »

Pratabsing Iantish Bacorisen, avocat de profession, 25 ans, s’est joint au MSM récemment. Au sein de ce parti, dit-il, dans un entretien à www.msmparty.com,  il y a des personnes capables, qui ont l’envie de servir le peuple, faire progresser le pays, amener la stabilité politique et sociale. S’agissant de l’Alliance Lepep, lancée samedi dernier, il observe qu’elle a pris son envol, et atteindra sa vitesse de croisière à partir du grand rassemblement prévu le dimanche 12 octobre à Vacoas. Déjà, selon lui, la tendance pour « enn vrai sanzman » s’est dessinée et se déferle sur le pays.

Si vous pouviez vous présenter?

Je suis avocat de profession. J’ai passé mon enfance à Mont Roches d’où je suis né il y a 25 ans. Et tout récemment je me suis installé à Pointe aux Sables. Mes études secondaires je les ai effectuées au Collège Royal de Curepipe. Puis, je intégré l’université de Londres pour des études en Droits. J’ai ensuite réussi l’examen du barreau à Nottingham en Angleterre. J’ai prêté serment à la Haute Société Honorable de Lincoln’s Inn à Londres ayant réussi ledit examen avec mention “très compétent”.

J’ai un intérêt qui ne cesse de croître pour la politique depuis toujours. Mis à part cela, je cultive une passion pour la lecture, privilégiant les auteurs russes tels Vladimir Nabokov ou encore Fyodor Dostoevsky. Comme beaucoup d’autres Mauriciens, je ne suis pas insensible au football non plus, regardant tous les matchs dignes d’intérêt de la Premier League dans la mesure du possible.

 Vous vous engagez dans la politique active. Pourquoi avoir choisi le MSM pour le faire?

A mes yeux, et ce depuis le début de la création du parti, le MSM est le seul parti politique à Maurice qui puisse se revendiquer être imbu de valeurs que je qualifierai de nobles telles la méritocratie ou encore la démocratie tant espérées dans tout pays qui se dit démocratique.

Le MSM est sincère dans ses propos, dans ses actions et vise, de manière très nette, à apporter un progrès dans le pays. Ici, à Maurice, on souhaite un véritable changement, une véritable démocratie. Le MSM veut se présenter en tant que garant de la volonté du peuple. Notre parti ne promeut pas la corruption mais veut au contraire la combattre afin que le peuple mauricien puisse reprendre confiance en la politique malheureusement trop souillée par les déboires de ceux qui ne porte pas l’intérêt du peuple à cœur.

Mais le MSM est dans l’opposition. Rarement on voit des jeunes préférant l’opposition que de se joindre à un parti déjà au pouvoir?

Je remercie Dieu de ne pas faire partie des gens avides de pouvoir. Le pouvoir selon moi constitue un moyen à des fins altruistes, à œuvrer pour les gens. Détenir le pouvoir n’est pas un accomplissement en soi, il faut que ce pouvoir ainsi obtenu s’inscrive dans un cadre favorable à l’avancement du pays, au progrès qu’attend la population. Je n’ai jamais pensé la politique en me disant d’aller là où le pouvoir se trouve. Afin d’apporter de vrais changements dans la société, il faut une équipe soudée, une équipe sincère qui tient à servir le peuple et non de se préoccuper de ses propres intérêts. J’aurai pu bien évidemment essayer d’intégrer un parti politique déjà au pouvoir mais comme je vous l’ai dit, le pouvoir pour moi ne doit être qu’un moyen de servir le peuple et si l’équipe n’est pas sincère, servir le peuple qui pourtant s’inscrit comme un devoir, sera quasi impossible. J’ai choisi le MSM car je retrouve en son sein des personnes capables et des personnes qui ont l’envie de servir le peuple et ne souhaitant que les moyens afin d’y parvenir.

 Quelles idées novatrices voulez-vous apporter au MSM et au pays?

Je ne me revendique pas révolutionnaire mais j’admettrai avoir de l’ambition pour ce beau pays. En effet, je veux insister sur le principe de méritocratie qui semble d’années en années se noyer sous les vagues de corruption. La méritocratie tend à se présenter en tant que mythe. Personne n’y croit plus. Moi, je veux y croire et je veux que les autres y croient. Je veux que tout le monde ait sa chance afin de pouvoir réussir dans la vie. Je veux que les gens fassent confiance à la politique, aux hommes et femmes qui les représentent dans le Parlement. Je tiens donc à combattre toute forme de corruption et cela commence forcément par une équipe sincère partageant les mêmes valeurs. Je veux en outre contribuer, de quelque façon que ce soit, afin que les jeunes participent plus à la politique de leurs pays. Je constate un manque d’intérêt qui peut se comprendre à une certaine mesure et de ce fait, je voudrais leur redonner confiance et leur montrer qu’on a besoin d’eux pour faire progresser les choses et rendre la vie de tous meilleure à travers des politiques réalistes prenant en compte les besoins de la population.

Vous êtes sur le terrain et vous faites du porte à porte dans la circonscription qui vous a été allouée. Comment réagissent les gens quand vous les rencontrez?

Il faut avouer que tout le monde ne réagit pas de la même façon. La politique est profondément ancrée dans la vie de beaucoup de Mauriciens et souvent, il y a longtemps qu’ils ont déjà fait leur choix. Il y en a plusieurs, la grande majorité qui veut vous écouter, et apporter leur pierre á l’édifice. Ils veulent faire une allégeance sans faille au MSM, un parti politique de droiture et de discipline. D’autres, par curiosité ou par politesse qu’importe, certains vous écoute alors que vous expliquez le programme du parti en essayant de faire valoir les valeurs que vous souhaitez promouvoir. Les Mauriciens sont en général des gens très aimables et je ne le dis pas seulement parce que je suis Mauricien. L’accueil qui m’est réservé est très chaleureux. Les gens sont curieux et en même temps ils veulent croire à un véritable changement. Le fait d’être un jeune mauricien m’aide aussi dans ce nouvel environnement car ma loyauté envers le parti intrigue car comme vous me l’avez dit, les jeunes préfèrent souvent se joindre à un parti déjà au pouvoir mais moi je veux œuvrer pour l’avancement de ce grand parti, qu’est le MSM.

Votre parti a contracté une alliance avec le PMSD et le Muvman Liberal. Cette alliance est désormais connue comme l’Alliance Lepep. Comment travaillez-vous dans le cadre des prochaines élections générales ?

L’entente est excellente entre les trois partenaires. Vous avez sûrement vu l’excellente prestation de sir Anerood Jugnauth, père incontestable du développement économique lors de la présentation officielle de cette alliance samedi dernier face aux journalistes. Et vous avez aussi vu la performance des trois autres leaders – Pravind Jugnauth, Xavier Duval et Ivan Collendaveloo. Il y a le sérieux, l’ambition de faire progresser notre pays, protéger les plus faibles de la société, élever leur niveau de vie. Cette entente s’est transposée rapidement sur le terrain. Et les activistes, les sympathisants et les responsables des circonscriptions travaillent en harmonie. Et cette harmonie, cette étroite collaboration deviendra encore plus palpable au fil des jours. Pour tout résumer, je dirai que nous fonctionnons comme une seule équipe, soudée et très dynamique. Je peux vous dire que l’Alliance Lepep a pris son envol et atteindra sa vitesse de croisière à partir du grand rassemblement prévu le dimanche 12 octobre à Vacoas.

Un message spécial pour les jeunes qui, constatons-nous, ne s’intéressent pas à la politique?

En tant que jeune, je peux comprendre le phénomène de désintérêt, même d’indifférence pour la politique. Les acteurs qui dominent la scène politique ne sont pas forcément les meilleurs à servir d’exemple aux jeunes générations. Mon message pour eux serait de s’informer le mieux possible en ce qui concerne la vie politique. Vous êtes les vrais architectes de l’île Maurice moderne de demain et il est important que vous vous intéressiez à la politique car la politique, la nôtre d’ailleurs, s’intéresse à vous. Le progrès passe par cela. Je veux sensibiliser les jeunes à propos de l’importance de cultiver un intérêt pour la vie politique de son pays et pour l’histoire. Je ne suis pas en train de demander à tous les jeunes d’intégrer la politique active. Je conçois que des personnes ne soient pas animées par cette passion mais il me tient à cœur que les jeunes s’y intéressent, qu’ils comprennent ce qui se passe car les représentants au Parlement sont placés là pour les servir aussi. C’est seulement à travers une compréhension de la vie politique que les jeunes pourront faire un choix réfléchi à l’heure du vote par exemple. Comprendre la politique permet de placer des représentants en qui vous aurez véritablement confiance et cela est malheureusement presque un luxe dans la vie politique d’aujourd’hui.

 

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See