New here? Register. ×
Menu

Pomme de terre : 22 000 tonnes attendues

no comments
  • Featured-Image-Recovered2-pomme-deterre
29Jul

Pomme de terre : 22 000 tonnes attendues

La production de la pomme de terre sera presque la même que l’année dernière. 22 000 tonnes sont attendues cette année, selon les dernières estimations.

Normalement, il y a deux saisons pour la plantation de la pomme de terre. La première saison débute le 15 avril pour se terminer le 30 juin et la deuxième saison débute en juillet pour se terminer vers le mi août ou septembre dépendant de la disponibilité des terres des établissements sucriers. La consommation annuelle de la pomme de terre est de 25 000 tonnes à 27 000 tonnes, et cela exclut les chips. Dans certaines régions, les planteurs récoltent déjà la pomme de terre car, ils les ont plantés bien avant la première saison.

Pour compenser la production locale et satisfaire la demande grandissante, Maurice importe de la pomme de terre principalement de l’Inde, les variétés les plus populaires étant la Delaware et la Spunta. Ces derniers sont aussi produits localement, aussi bien que le Cal White, tout comme la variété Belle Îsle, sur le marché depuis quelques années déjà.

Pour amener plus de planteurs vers cette culture, les semences de pomme de terre produites et certifiées par le Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI) sont vendues à un prix préférentiel par l’Office des marchés. Le Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI) soutient également avec vigilance ces planteurs en leur apportant l’assistance technique et la formation. Justement, les experts du MSIRI et de Farei travaillent sur de nouvelles variétés de pommes de terre à meilleur rendement par hectare, et qui seront mieux adaptées aux conditions locales.

Le gouvernement avec le Potato Seed Purchase Scheme, un revolving fund de Rs 30 millions, à travers lequel le planteur a versé 10 % à l’achat des semences et le solde de 90 % est remboursable après la récolte.

Il faut savoir que l’industrie sucrière est déjà à la base de presque la totalité de la production locale, soit un total d’environ 16 000 tonnes, alors que la consommation est de 25 000 tonnes. Le reste est produit par des petits planteurs (sociétés coopératives et planteurs individuels), en grande majorité sur des terres louées de l’industrie sucrière. Le dernier-né des nouveaux types de pomme de terre est la Belle Isle qui est cultivée in vitro. Le MSIRI a effectué des cultures de tissus de ce tubercule qui se sont, par la suite, multipliés rapidement. Ensuite, ses pathologistes ont sélectionné des gènes sains et les ont cultivés en serre.

Une petite quantité de ces pommes de terre in vitro a été mise sur le marché local. La variété « Belle Isle » s’adapte très bien au climat de Maurice. Ce sont les planteurs qui auront la délicate tâche de déterminer si « Belle Isle » est meilleure que les autres variétés et d’évaluer sa production en matière de sécurité alimentaire. Chaque Mauricien consomme en moyenne 20 kilos de pomme de terre par an.

 

Source: ‘link of article from Le Matinal’.

 

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See