New here? Register. ×
Menu

MÉTRO LÉGER: COÛT REVU À LA BAISSE

02Jun

MÉTRO LÉGER: COÛT REVU À LA BAISSE

Le ministre des Finances devrait confirmer la relance du projet du Light Rail Transit (LRT) lors du discours du prochain Budget. Un comité a été institué avec pour objectif de rendre ce projet soutenable financièrement.

Des instructions précises ont été données à un Steering Committee pour revoir à la baisse les coûts entourant la réalisation de ce projet, estimé à hauteur de Rs 24,8 milliards en 2013. « Il ne faut pas oublier que la raison qui a poussé le gouvernement à mettre ce projet de côté était le coût jugé insoutenable », explique une source à l’Hôtel du gouvernement qui suit ce dossier de près. Si, à ce stade, on refuse d’avancer un chiffre, on fait comprendre que c’est loin d’être une tâche impossible.

Ainsi, au niveau du ministère des Infrastructures publiques, plusieurs options sont à l’étude afin de revoir le coût de ce projet à la baisse. L’option première : la réduction du nombre de stations. On se souvient que des représentants de la firme Singapore Corporate Enterprise avaient recommandé la construction de 19 stations sur l’axe Curepipe/Port-Louis. « On parlait à l’époque de stations de luxe. Ce sont des dépenses qui pourraient être évitées. Le nombre de gares sera aussi revu à la baisse », avance-t-on au niveau de la Road Development Authority (RDA).

La deuxième option : la technologie utilisée. « On peut, par exemple, avoir recours à une technologie différente de celle proposée à l’époque, mais en étant tout aussi efficace », soutient cette même source.

Si des amendements sont en train d’être apportés sur l’aspect financier du projet, on explique cependant que le tracé du métro léger restera inchangé. Les consultants singapouriens avaient défini un tracé qui s’étendra sur une distance de 28 kilomètres : Curepipe, Vacoas, Phœnix, l’autoroute menant jusqu’au rond-point de St-Jean, Rose-Hill, Beau-Bassin, Richelieu, Pailles, La Butte et la gare Victoria.

Dans sa réponse à une PNQ du Paul Bérenger, le mardi 24 mai dernier, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, avait, entre autres, expliqué qu’au vu du travail déjà abattu et la somme payée à SCE, il n’envisagerait pas de lancer une nouvelle étude de faisabilité sur le métro léger.

Article from – Defimedia

Click to join our facebook

Sharing is caring

Lor Coltar

open all posts

Lor Coltar

Lor Coltar

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

captcha

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See