New here? Register. ×
Menu

L’ouïe de plus d’un milliard de personnes menacée par leurs écouteurs

no comments
  • Featured-Image-santer
08Jun

L’ouïe de plus d’un milliard de personnes menacée par leurs écouteurs

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) tire la sonnette d’alarme : dans le monde, plus d’un milliard d’individus pourraient perdre quelques précieux points d’audition à force d’écouter leur mp3, iPod, smartphones à pleins tubes, ou d’assister à des spectacles où le niveau sonore peut atteindre 120 décibels. Oui, vous avez bien lu (à défaut d’avoir bien entendu) : le risque de déficience auditive concernerait quelque 1,1 milliard d’adolescents et de jeunes adultes. D’où la mise en garde de l’OMS, sur la grave menace que représente l’exposition au bruit de nature récréative, rappelant qu’idéalement, on ne devrait pas écouter plus de soixante minutes de musique par jour et jamais à plus de 60% du volume maximal.

L’utilisation dangereuse de dispositifs audio personnels, dont les smartphones, et de l’exposition à des niveaux sonores nocifs dans certains lieux de loisirs, comme les boîtes de nuit, les bars et les événements sportifs menaceraient l’ouïe de plus d’un milliard de personnes révèle ainsi l’OMS. En effet, l’exposition à des sons élevés peut provoquer une déficience auditive temporaire ou des acouphènes, une sensation de tintement ou de bourdonnement dans l’oreille. Lorsque le son est particulièrement fort, régulier ou prolongé, il peut entraîner des lésions définitives des cellules sensorielles de l’oreille, provoquant une déficience auditive irréversible. “En menant leur vie quotidienne en faisant ce qu’ils aiment, de plus en plus de jeunes se mettent en situation de risque de déficience auditive”, explique l’OMS précisant que le pire ennemi du mélomane et le meilleur allié de la surdité a un nom: l’écouteur intra-auriculaire, qui vient se ficher à l’entrée du canal auditif pour y déverser des mélopées potentiellement aussi fortes qu’à un concert.

Le son qu’il produit peut en tout cas s’élever entre 7 et 9 décibels au-dessus de celui d’un casque classique. Qui plus est, 89% des gens ont tendance à augmenter le volume de la chanson quand ils estiment que la rue ou l’environnement autour d’eux est trop bruyant. Mauvais réflexe: il faut être capable d’entendre une conversation à mi-voix tenue à un mètre de soi même avec son casque sur les oreilles si on ne veut pas mettre son ouïe en danger.
L’OMS recommande ainsi une limite maximale permissible d’exposition au bruit de 85 dB sur le lieu de travail pendant huit heures au plus par jour. “De nombreux clients des boîtes de nuit, des bars et des événements sportifs sont souvent exposés à des sons d’intensité encore plus forte et devraient donc réduire considérablement la durée de l’exposition. Par exemple, à un niveau de 100 dB, ordinaire dans ces circonstances, l’exposition ne doit pas durer plus de 15 minutes pour éviter tout risque”, indique l’organisme. Il estime de même que les adolescents et les jeunes peuvent mieux protéger leur audition en baissant le volume de leurs dispositifs audio personnels, en portant des bouchons d’oreille quand ils se rendent sur des sites bruyants et en utilisant, si possible, des casques ou écouteurs bien adaptés à annulation active de bruit. Ils peuvent aussi limiter le temps passé dans des activités bruyantes en se ménageant de courtes pauses et en restreignant l’usage quotidien des dispositifs audio personnels à moins d’une heure. L’OMS fait aussi ressortir qu’avec l’aide d’applications sur les smartphones, ils peuvent contrôler que le niveau sonore est sans danger.

 

Source: ‘link of article from Le Mauricien’.

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See