New here? Register. ×
Menu

Interview: Sudhir Sesungkur (expert-comptable)

no comments
Written by Admin18 | Published in Latest News, Latest Updates
  • Sudhir
24Sep

Sudhir Sesungkur (expert-comptable) :

« Le ralliement derrière le MSM face à la coalition Ptr/MMM est important »

Ils sont une soixantaine de professionnels à se joindre au MSM durant ces deux derniers mois. Et pourtant ce parti est dans l’Opposition. Ces nouveaux venus sont animés voire très enthousiastes à apporter leur contribution au développement de leur pays. Ils ne sont pas des « rodeurs de bouttes ».

Pour mieux les connaître, www.msmparty.com les interrogera chaque mercredi sur tous les sujets d’actualités : politiques, économiques, sociales et environnementales. On démarre la série aujourd’hui avec comme invité Sudhir Sesungkur, un expert-comptable.

Dans l’entretien, Sudhir Sesungkur explique le pourquoi de son choix sur le MSM, fait un constat de la situation économique actuelle et de ses observations sur le terrain. Il invite la population à se rallier derrière le MSM car il y a dans le camp adverse un Paul Bérenger qui a trahi le peuple et un Navin Ramgoolam qui pourrit davantage le pays.

Si vous pouviez vous présenter pour les internautes?

Je suis expert-comptable de profession avec plus de 12 années passées au sein du Cabinet international PricewaterhouseCoopers (PwC). J’ai dirigé plusieurs missions à Maurice et dans des pays d’Afrique et de l’océan Indien pour le compte des institutions internationales telles que la Banque Mondiale et le PNUD, entres autres. Je suis actuellement membre du conseil d’administration de CIM Finance Ltd.

En ce qu’il s’agit de ma situation famille, je suis né le 6 octobre 1964  à Camp de Masque Pavé. De père et mère laboureurs. Je suis marié à Dharmila Ramdenee. De notre union sont nés Sohail, âgé de 15 ans et Dharshinee Luxmi âgée de 14 ans. J’ai dû bosser dur pour arriver là où je suis. Un grand merci à mes parents qui ont toujours cru dans les valeurs fortes, les principes moraux et l’importance de l’éducation. Et je les préserve et les transmets aux autres.

La politique et le social m’ont toujours attiré.  J’ai été élu conseiller de mon village à trois élections villageoises successives. De 1983 à 2004, j’ai été Chairperson de du Social Welfare Centre.

Quelle est le but de votre engagement en politique au sein du MSM ?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles j’ai adhéré au MSM. Le MSM était un choix logique vu sa grande contribution dans le développement économique, social et politique de notre pays.  Aussi, la philosophie de ce parti est en ligne avec mes idéaux.

Le MSM se veut le parti d’une démocratie libérale qui met la justice au service du citoyen.  Le MSM promeut l’égalité de chance et lutte constamment contre la pauvreté et la médiocratie.

Ces idéaux emportent ma conviction et mon adhésion car notre pays souffre cruellement de l’injustice, de l’égoïsme, de l’individualisme, de la pauvreté, mais surtout de la médiocratie.

En face, il y a le Ptr avec de belles paroles.  En réalité, le régime actuel nourrit les scandales. Et cette liste est longue. Le népotisme et le favoritisme sont à leur apogée.  Le Ptr est au pouvoir depuis presqu’une décennie, mais il n’y a aucun nouveau pilier ajouté à notre économie.  Le MMM, d’autre part, a trahi le peuple. Son leader, Paul Bérenger a berné tout un peuple. Ici, nous avons un sir Anerood Jugnauth qui a fait ses preuves en tant que Premier ministre ; il est un homme de paroles. Aussi, je dois dire que le MSM a un jeune leader en la personne de Pravind Jugnauth qui ne tergiverse pas dans ses actions politiques. Qui ne tient pas plusieurs langages. Et qui sait très bien où il mène sa troupe.

Un jeune vous demande le pourquoi de votre choix sur ce parti. Que lui répondriez-vous ?

A ce jeune, je lui dirai de ne pas prêter à ce que colportent nos adversaires. Surtout Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. Je l’inviterai aussi à s’intéresser à l’histoire politique contemporaine de Maurice. Le MSM a déjà une empreinte indélébile dans le développement de ce pays. Le pays a connu le miracle économique, qui tourne autour de la croissance, du bien-être de la population et de la qualité de vie.

Le MSM épouse une politique pragmatique. Il a fait ses preuves. Maintenant, il veut reconquérir le pouvoir pour produire un autre miracle économique et mener à bien tout projet de transformation sociale et mettre en œuvre cette formidable ambition collective qu’est le socialisme démocratique. Sa plus grande force, c’est qu’il croit fermement dans la diversité culturelle, l’harmonie sociale et l’unité nationale.

J’invite tous les jeunes à se rallier derrière le MSM. Nous avons un projet politique qui est en lien direct avec les aspirations de chaque Mauricien face à un pouvoir en place totalement inefficace et injuste. Bref, le MSM est l’alternance ; il a un projet crédible et ambitieux.

Vous êtes Expert Comptable de formation. Quel regard ou plutôt quel constat faîtes-vous de la situation économique actuelle ?

Notre machinerie économique a perdu sa force. Depuis plusieurs années, le pays connait une baisse continue de son taux de croissance, qui est descendu à presque 3% en 2013 alors que le taux de croissance en Afrique oscille entre 6 et 7%.

Malgré les mesures pour stimuler l’économie, la relance tarde à venir.  L’incapacité de créer des emplois productifs pour nos jeunes et la montée du chômage démontrent les limites de notre économie.  Il n’y a pas de nouvelles secteurs qui créent des emplois productifs.  Par exemple, l’investissement dans l’industrie et le manufacturier est à un niveau le plus faible. Alors que le secteur du tourisme et celui de l’ICT, connaissent des problèmes de compétitivité.  Ces secteurs sont des gros pourvoyeurs d’emplois pour les « low et middle skilled ».

L’instabilité politique fait planer des doutes et cela affecte la confiance des operateurs économiques et retarde les « business decisions ».  Si la confiance ne revient pas vite,  il y a un risque d’une dégradation rapide de notre situation économique.  La zone franche, le tourisme, l’IRS seront gravement affectés sans compter une détérioration dans les autres secteurs.  La perte d’emplois dans la construction, l’hôtellerie, l’IRS, la zone franche, bref dans tout les secteurs incluant le secteur financiers et l’offshore.  Tous ces grands dossiers ont souffert par un réel manque de vision.  Le Ptr a gravement hypothéqué l’avenir de notre pays par sa mauvaise gestion et en n’ayant rien fait pour redresser l’économie pendant tout ces temps.  Aucun nouveau secteur économique n’a développé sous ce régime.  Où sont les projets comme la « Land Based Oceanic Industry », Etat Océan, Knowledge Hub, Medical Hub, Neo Town ou Jin Fei que Rama Sithanen avait dit offrira 40 000 emplois.   

En dehors du champ économique, notre pays fait face à d’autres problèmes d’ordres sociaux tels la pauvreté et la précarité d’emplois. La montée de la criminalité et l’insécurité deviennent de plus en plus inquiétante.  Un grand nombre de Mauriciens sont confrontés à un grave problème de surendettement alors que les prix des produits de bases et autres utilités continuent à grimper.  Cette situation rend la vie de la grande majorité des gens très difficile.

L’efficience de nos services publics est également un sujet de préoccupation.  L’amélioration des services publics, tels que la distribution d’eau, l’ordre et la sécurité, la santé et le bien-être, l’éducation, la justice, etc doit être une priorité. Réduire les charges réglementaires et administratives et promouvoir des normes élevées en matière de transparence, d’intégrité et de responsabilité de l’administration publique sont autant de mesures qui contribuent à accroître la productivité et à renforcer la compétitivité. Il faut reconnaitre que sous le MSM, le pays a connu la croissance et la prospérité grâce à la vision de SAJ.  Le MSM a transformé ce pays en un réel modèle pour le reste du monde connu comme le « miracle économique mauricien » avec plusieurs  piliers  économiques.  Bref, notre pays a besoin d’un plan de relance économique et cela en toute urgence.

Selon les données, le cap des 80 000 chômeurs a été dépassé, et l’objectif du gouvernement d’absorber les nouveaux venus sur le marché du travail n’est pas atteint voire incapable de leur trouver un emploi décent. Comment le MSM compte résoudre ce problème si demain il se retrouve au pouvoir ?

Nous pouvons assurer un bon avenir aux générations futures, si le pays continue sur la voie d’une croissance soutenue. Singapour a connu un taux de croissance de 10% pendant des décennies. L’Ile Maurice ne peut ne pas prendre avantage des opportunités que le continent africain représente pour les années à venir. Tout comme l’Asie a été un tremplin pour le « success story » singapourien, l’Afrique peut l’être pour Maurice. Avec une stratégie bien calculée et une diplomatie économique active, nous pouvons devenir le centre financier régional pour l’Afrique.

Si seulement nous pouvions nous inspiré du modèle singapourien ou les autorités ont pour but de maintenir à 25% la contribution de l’industrie au PIB et à 20% la proportion de la main-d’œuvre dans le secteur industriel.  L’industrialisation et les exportations ont été à la base de notre forte croissance dans les années 80.  Singapour a mis en œuvre une stratégie d’industrialisation sans cesse tourné vers des activités à haute valeur ajoutés, telles le secteur électronique, la haute technologie, la pétrochimie etc.

Au niveau des facteurs affectant notre compétitivité internationale, l’efficience et l’efficacité de nos institutions sont primordiales.  Il y a une perception que les institutions du pays fonctionnent mal et devient contre-productive. Notre système de justice a longtemps été à la base de notre compétitivité internationale. Une justice de grande qualité, indépendante et efficace est essentielle à un environnement commercial favorisant la croissance

Vous êtes sur le terrain plus précisément au No 10. Quelles sont les plus grandes préoccupations des gens qui vous serrent la main ?

Je dois vous dire que je suis sur le terrain depuis plusieurs mois et nous recevons un accueil formidable parmi toutes les couches de la population.  Les gens me paraissent découragés, même abattus par les nombreux problèmes quotidiens qu’ils ont à faire face.  Ces problèmes sont principalement le chômage particulièrement chez les jeunes.  Il y a également, l’endettement et la pauvreté extrême de certains ménages.  Les problèmes des planteurs, laboureurs, maçons, pêcheurs à trouver de petits boulots pour avoir quelques sous et pouvoir acheter à manger sont de plus en plus répandus.  Il y a certains qui ne travaillent pas depuis des mois………

Nous sommes avec le peuple dans leurs souffrances.  Précisément, le parti veut construire un projet politique qui soit en lien direct avec les aspirations des mauriciens face à un pouvoir en place totalement inefficace et injuste.  Bref, un projet d’alternative crédible et ambitieux. Le MSM a déjà une empreinte indélébile dans l’histoire du Pays en étant à la base du miracle économique, qui tourne autour de la croissance, le bien-être et la qualité de la vie. Nous disons à ce peuple de faire confiance au MSM, à son leader et à toute l’équipe qui l’entoure. L’Ile Maurice avec des lendemains meilleurs sera construit par le MSM. Il n’y a pas de doute !   

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See