New here? Register. ×
Menu

Importation du bétail: Vers une baisse du prix de la viande fraîche

no comments
Written by Admin 3 | Published in Latest News, Latest Updates
  • Featured-Image-beef
26Jun

Importation du bétail: Vers une baisse du prix de la viande fraîche

Démantèlement du cartel de prix à l’ordre du jour. “Houleuse et tendue.” C’est en ces termes qu’on peut qualifier la réunion qui a eu lieu, jeudi, au 7e étage de la Government House entre le ministre du Logement et des terres,

Showkutally Soodhun, le ministre de l’Industrie et du commerce, Ashit Gungah, le ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo, et les importateurs de bétail. Il y a même eu une “menace de walk-out”. A l’origine de cette situation, l’intention du gouvernement de faire baisser le prix de la viande bovine, de chèvre et de mouton sur le marché local brisant, ainsi, le cartel. Le gouvernement considère que le prix pratiqué actuellement est exorbitant et qu’il devient encore plus cher à l’approche des festivités. Lors de la réunion de jeudi, les ministres présents ont donné jusqu’à jeudi prochain aux importateurs pour qu’ils présentent leurs structures de prix.

Au cas où ils refuseraient d’obtempérer le gouvernement songe à avoir recours à des appels d’offres internationaux ou à d’autres importateurs pour faire baisser le prix. Le gouvernement songe aussi à faire l’acquisition d’un Cattle Boat pour diminuer le coût du fret. Rencontrant la presse, jeudi, Showkutally Soodhun a déclaré que cette réunion s’est déroulée en présence des techniciens du ministère de l’Industrie et du commerce, de la Consumer Protection Unit, des vétérinaires, de la Mauritius Revenue Authority (MRA), de l’abattoir central et des gros importateurs, entre autres. Et de préciser que le gouvernement n’est pas satisfait du prix de la viande bovine dans les marchés. “Les prix pratiqués ont tendance à augmenter régulièrement et parfois de façon exorbitante… Si cela continue on arrivera à la situation où on devra se contenter de la photo d’un bœuf dans les cuisines. Il ne sera plus possible d’acheter de la viande fraîche car le prix pratiqué est trop cher”, a-t-il souligné.

Le ministre du Logement et des terres a aussi déclaré qu’au cours de cette réunion le ministre du Commerce a demandé des détails sur le prix d’un bœuf acheté à l’étranger. Certains n’ont pas voulu communiquer ces informations. Ainsi, le gouvernement prendra contact avec les pays exportateurs pour vérifier ces prix. “Actuellement, a-t-il dit, le bœuf est importé d’Afrique du Sud, du Kenya et d’Australie. Le gouvernement veut démanteler le cartel qui prévaut au niveau du prix de la viande fraîche. Il y a eu beaucoup de laisser-aller et de tolérance par l’ancien régime sur le contrôle de la viande bovine à Maurice.” Showkutally Soodhun a, alors, affirmé que “le gouvernement de Sir Anerood Jugnauth ne va pas tolérer cette situation”.

Il s’est étonné d’avoir appris que certains morceaux de viande qui auraient dû être offerts gratuitement sont vendus à Rs 115 le démi kilo. Il a, dès lors, donné des instructions à la Consumer Protection Unit pour vérifier cette situation. “Je constate que les abus ne viennent pas seulement du camp des importateurs mais aussi du côté des bouchers au détriment des consommateurs. Mo pe warn bann boucher fer bien atension nu pas pe guet zis pu Eid-Ul-Adha me pou les zot festivite. Enough is Enough”, a-t-il martelé. Il trouve anormal que certaines viandes soient vendues à Rs 225 le demi kilo.

Le ministre de l’Industrie et du commerce, Ashit Gungah, a déclaré de son côté que le gouvernement de l’Alliance Lepep a à cœur l’intérêt des consommateurs. Depuis plusieurs années, certains importateurs ont tenté de faire la pluie et le beau temps, a-t-il dit. C’est pourquoi, un comité présidé par le ministre Showkutally Soodhun, a été mis sur pied pour revoir à la baisse le prix de la viande fraîche. “Nous avons pris l’engagement de revoir le prix à la baisse”, a-t-il dit. A ce jour, un seul importateur a soumis sa structure de prix. “On leur accorde une semaine pour nous donner leurs structures de prix. Nous avons décidé de revoir le prix à la baisse car nous avons constaté qu’à chaque fois qu’il y a un évènement quelconque le prix a tendance à prendre l’ascenseur que ce soit pour le sacrifice, Noël ou d’autres festivités. Sa pe montre pe fer dominer ek konsomater”, a-t-il souligné. Cette situation est pour lui inacceptable.

 

Source: ‘link of article from Le Matinal’.

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See