New here? Register. ×
Menu

Atelier de travail sur les opportunités d’exportation qui existent pour les produits locaux et l’importance du code à barres (bar code)

no comments
Written by Admin 3 | Published in Latest News, Latest Updates
  • Featured-Image-attelier-de-trav
01Jun

Atelier de travail sur les opportunités d’exportation qui existent pour les produits locaux et l’importance du code à barres (bar code)

Les opportunités d’exportation qui existent pour les produits locaux et l’importance du code à barres (bar code) seront au centre d’un atelier de travail d’une demi-journée qui se tiendra le mardi 2 juin 2015 au ministère du Business, des Entreprises et des Coopératives à Port Louis.

Une initiative du National Institute for Cooperative Entrepreneurship (NICE), l’atelier réunira une soixantaine d’entrepreneurs. Plusieurs personnes ressources feront des présentations. Les intervenants sont: M. Keeren Bhogun, Industrial Engineer et Business Development Officer à Enterprise Mauritius; et Ms Fazlee Dhuny, Analyst à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice.

L’objectif est de sensibiliser les entrepreneurs aux opportunités d’exportation qui existent pour les produits locaux à l’étranger tout en les familiarisant avec les procédures d’exportation de ces produits. Les entrepreneurs prendront aussi connaissance des procédures et l’importance d’utiliser le code à barres.

En effet, le code à barres permet de limiter les temps de saisie nécessaires au suivi d’un produit dans un processus de fabrication ou d’un document devant circuler au sein d’un service, d’une entreprise ou d’un couple fournisseur/client. La lecture automatique autorise l’interconnexion des systèmes d’information et leur mise à jour en temps réel.

Dans la grande distribution, le code à barres permet, entre autres, d’entrer rapidement un produit en stock, d’en connaître l’origine, d’en faciliter le réapprovisionnement, d’automatiser la sortie des stocks, et d’obtenir un inventaire simplifié permanent.

Divers services offerts par NICE

Depuis sa mise sur pied en 2007, le NICE forme chaque année environ 3 500 entrepreneurs. Des séances de formation décentralisées sont organisées à travers le pays dans les centres sociaux, les centres communautaires et les village halls, entre autres. Ceux qui désirent créer une entreprise peuvent prendre avantage de l’Entrepreneurship Development Programme (EDP), des cours taillés sur mesure et des formations plus poussées. Quant aux personnes déjà enregistrées comme entrepreneurs, des cours sur les lois régissant les coopératives, la comptabilité et le rôle d’un secrétaire, entre autres, leur sont proposés.

Outre des formations destinées aux entrepreneurs potentiels et existants, l’organisme propose également des causeries destinées au public et à des groupes ciblés tels que les clubs de jeunesse, les organisations de femmes, les institutions éducatives, et les ONG. De plus, des cadres du ministère du Business, des Entreprises, des Coopératives bénéficient de cours spécialisés dans les domaines de l’audit, la comptabilité, la législation des coopératives ainsi que l’arbitrage et les procédures de liquidation.

Le mouvement coopératif en chiffres

Environ cent millions de personnes travaillent pour les coopératives dans le monde. 20% de ces entreprises sont des entités internationales, alors que plus d’un milliard de personnes sont membres des sociétés coopératives.
Maurice et Rodrigues comptent environ 963 sociétés coopératives actives avec un total de 120 000 membres générant un chiffre d’affaires de Rs 5 milliards.

 

Source: ‘link of article la from GIS’.

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See