New here? Register. ×
Menu

AGRO-INDUSTRIE: DES TECHNICIENS SE PENCHENT SUR UN SYSTEME D’ASSURANCE POUR LES PETITS PLANTEURS

no comments
Written by MSM Party | Published in Hot News, Latest Updates, Lor Coltar
  • Featured-Image-Recovered-9-peti-plant-assurance
22Sep

AGRO-INDUSTRIE: DES TECHNICIENS SE PENCHENT SUR UN SYSTEME D’ASSURANCE POUR LES PETITS PLANTEURS

Les techniciens du ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire et ceux du Small Farmers Welfare Fund (SFWF) se penchent ces temps-ci sur un projet d’assurance visant à offrir une meilleure couverture aux planteurs de légumes qui passent par des moments difficiles durant les calamités.

Le ministre Mahen Seeruttun, procédant à l’ouverture d’un atelier de travail sur ce sujet le mercredi 20 septembre 2017, a souligné qu’avec le changement climatique les planteurs sont de plus en plus exposés aux risques et catastrophes qui mettent en péril la production agricole. « Il est important de mettre en place un système d’assurance pour ce secteur qui, comme nous le témoignons tous, fait face à une situation sans précédent », fait-il ressortir.

Le ministre Seeruttun affirme qu’il est essentiel de mettre l’accent sur la protection des petits planteurs, les encourager a ne pas laisser leur terre à l’abandon. Tout est mis en œuvre, ajoute-t-il, pour les encourager à se tourner vers des cultures protégées et organiques pour réduire la dépendance sur les produits chimiques dans les plantations. « Nous devons aussi prendre en compte les facteurs de risques associés à ce secteur et voir comment nous pouvons protéger les planteurs contre ces catastrophes pour qu’ils n’abandonnent pas leurs terres. » L’idée est d’offrir une couverture d’assurance aux planteurs afin de les aider à reprendre leurs cultures immédiatement après une catastrophe naturelle.

Le ministre a rappelé les différents « schemes » qui ont été mis en place dans le passé. Il a évoqué l’Agricultural Calamity and Solidarity Scheme (ACASS) lancé il y a quelque temps par le SFWF, dont le montant de la compensation à être versée aux planteurs en cas de catastrophes naturelles est passé de Rs 2 400 à Rs 5 000 l’arpent contre une prime de Rs 600. A ce jour quelque 300 planteurs sont contribuent a ce fonds d’ACASS. « Nous avons trouvé que ce n’est pas suffisant, surtout que les risques deviennent de plus en plus grands. » D’où cet appel à des experts pour essayer de trouver la solution idéale, comme dans certains pays où les assurances agricoles marchent très bien. Il s’est référé au Sugar Insurance Fund Board (SIFB) qui, affirme-t-il, a un plan d’assurance pour l’industrie sucrière fonctionnant très bien. « Jusqu’à l’heure, il a bien fonctionné et a pu, au fil du temps, donner des résultats extraordinaires en accumulant des sommes importantes. Ce fonds est solide, il peut venir en aide à cette industrie mais il a pris son temps », a-t-il ajouté.

Mahen Seeruttun a indiqué que le gouvernement a identifié un budget de Rs 10 millions pour démarrer le projet qui sera destiné, au début, aux planteurs de légumes, avant d’être étendu, dans un deuxième temps, aux éleveurs et autres agriculteurs. « J’espère qu’on aura la masse critique nécessaire pour pouvoir lancer ce projet. Ce plan est dans l’intérêt des planteurs», insiste le ministre.

Click to follow the Hon. Pravind Jugnauth

Click to join our facebook

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See