New here? Register. ×
Menu

AAPRAVASI GHAT – Les “Indenture Immigration Records” classés par l’Unesco

no comments
  • Featured-Image-Recovered-5-apravasi-ghat
03Jun

AAPRAVASI GHAT – Les “Indenture Immigration Records” classés par l’Unesco

Tous les documents liés à l’immigration indienne durant la période de l’engagisme à Maurice ont été classés par l’Unesco dans le Memory of World Register. Pour fêter ce classement, une plaque commémorative sera dévoilée le 9 juin à l’Aapravasi Ghat, site mauricien classé patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

À l’inscription de ce premier site mauricien sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2006, une des recommandations du comité du patrimoine mondial était que « the detailed archives connected with the property to be considered for Unesco’s Memory of the World register », un projet lancé en 1992 par l’Unesco. Le dossier avait été soumis par le gouvernement mauricien en 2014 et inscrit dans le registre de 2015, peut-on lire sur le site de l’Unesco, qui explique qu’il s’agit d’une « unique and comprehensive documentation depicting the success and extent of the Great Experiment undertaken during the mid-19th century to assess the viability of a new system of labour following the abolition of slavery and the end of the Apprenticeship period to which the liberated slaves were subjected to ». Avant de poursuivre : « This led to the movement of some 456 000 individuals originating from India, China, Madagascar, South-East Asia and areas of the African continent. Having proved successful, the system was emulated by other British and European colonies and countries around the world. »

Au Mauricien, un préposé du ministère des Arts et de la Culture explique que ces documents sont répartis au sein de plusieurs organismes mauriciens, soit aux archives nationales, aux archives du Mahatma Gandhi Institute (MGI) et à la bibliothèque nationale. « Les documents resteront là où ils sont », précise notre interlocuteur, mais « la mémoire sera célébrée à l’Aapravasi Ghat, à Trou-Fanfaron, où se trouvait le Department of Immigration Office, créé en 1842, au dépôt de l’immigration, aujourd’hui abritant le site du patrimoine mondial ».

Selon les renseignements du Mauricien, c’est en juillet 1951 qu’une partie de cette collection avait été transférée au département des archives et une partie donnée à la Public Assistance Commission avant d’être de nouveau transférée aux archives nationales. Ces documents concernent les Ordres juridiques du conseil, des recensements, des rapports médicaux, des commissions sur l’engagisme de même que les “National deeds” relatifs à la propriété des travailleurs sous contrat.

En 1978, suite à un accord culturel entre les gouvernements indien et mauricien, d’autres documents, tels les registres des engagés, des certificats de mariage, le registre des photos des engagés, et la liste des immigrants ont été transférés des archives au MGI. Si les archives nationales sont propriétaires des documents sous la National Archives Act 1999, le MGI n’en est que le dépositaire de ce qui se trouve dans ses archives. La bibliothèque nationale, quant à elle, dispose d’une collection de journaux sur l’engagisme datant de 1849 à 1873. Le dévoilement de la plaque commémorative à l’Aapravasi Ghat le 9 juin marquera la Journée internationale des Archives.

Article from – Lemauricien

Click to join our facebook

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Latest Updates

open all posts

Latest Updates

Latest Updates

Have a story to tell?

Send Us Your Ideas & Suggestions

To use CAPTCHA, you need Really Simple CAPTCHA plugin installed.

Privacy is guaranteed
MSM Party - Be the Change that You want to See